Technique de montée

Voici les différents pas de montée :

 

Le pas alternatif en  montée : à utiliser lorsque l’adhérence ski neige est bonne sur de faible pente. C’est une adaptation du pas alternatif au plat avec une accélération du rythme.

Une phase essentielle : Les articulations sont plus fléchies et l’amplitude du geste se réduit.

La montée en ciseaux : geste utilisé lorsque la pente est trop raide pour que les skis puissent rester parallèle avec une adhérence suffisante. Il consiste à positionner ses skis de manière divergente de chaque côté de la ligne de pente.

Deux phases essentielles : l’adhérence est réalisée par les carres internes du ski

Les skis forment un angle ouvert vers l’avant et le travail des bras s’effectue en arrière.


La montée en escalier : les skis sont déplacés parallèlement et perpendiculairement par rapport à la ligne de plus grande pente. Pas qui s’utilise lorsque la pente est trop forte pour que le skieur puisse monter en ciseaux.  

Phase essentielle : l’appui est procuré par les carres amont des skis.

 

Pas de patineur 2 temps: pas de patineur au cours duquel la première propulsion de jambe est renforcée par une poussée simultanée des bras, la deuxième s'effectuant seule. Il est utilisé lorsque la vitesse de déplacement est faible (soit dans les montées).